La littérature inquiète

Benoît Vincent • Le revenant • Publie.net • 2009 Benoît Vincent • L'anonyme • Publie.net • 2008

Le texte

Un essai en plusieurs volets, le recueil de pratiques critiques étalées sur des années et cette formule évidente : la littérature inquiète.

Il s’agit en tout premier lieu de deux essais monographiques sur deux auteurs qui semblent incarner au mieux la formule — et tous deux publiés chez Publie.net : L’anonyme, sur Maurice Blanchot, paru en 2008 avec une nouvelle édition en 2011, et Le revenant, sur Pascal Quignard, paru en 2010.


« La littérature inquiète / C’est dire si elle résonne le défaut du monde qui est le langage. C’est dire si notre nuit est tout aussi préoccupée que curieuse. Insatiable est le désir du monde qui passe par le phénomène de la lecture et de l’écriture.

Ce va-et-vient n’impose pas d’ordre. Il est permanent et réciproque continuellement. Se met au jour un phénomène singulier, loin d’être incohérent quoique implacable semonce. Et déjouant les ordres, les ordonnances et les ordinations.

La parole inquiète bouge, hésite, traverse.

La parole inquiète, la parole de la littérature, va et vient, entre lecture et écriture (le lir&crir), entre les formats et entre les genres, dans un dévoiement du langage qui en fait son témoin, son témoignage. »


L’expérience se poursuit en deux autres volumes (lir&crir et Topomanie) et un cinquième un peu différent (Frictions), tous les trois en cours de réécriture globale, et dont la publication pourrait avoir lieu un jour, quelque part.


L’Anonyme
ISBN 978 – 2 – 8145 – 0027 – 3 – 300p. – 4,99€
✓ Texte publié initialement en 2008, nouvelle édition 2011
♨ écriture 2003-2006, puis 2010
Le Revenant
ISBN 978 – 2 – 8145 – 0256 – 7 – 203p. – 4,99€
✓ Texte publié en 2009
♨ écriture 2003-2006

Circulez