20 ans d’Ail !

A la toute fin de 2014, alors que je venais de déménager, j’ai réalisé que j’avais commencé d’écrire vraiment vingt années auparavant.

Cela s’était manifesté par une décision très concrète : l’achat d’un cahier Clairefontaine, où déposer les mots. Cette pratique est restée jusqu’à aujourd’hui, où nous sommes à 37 cahiers.

Aussi j’ai décidé de me replonger dans tous ces cahiers et d’en proposer une lecture rapide, qui me rappelle un peu le passé sans nostalgie (je crois que je suis prêt à cela), et peut-être quelque texte à sauver, qui sait ? Mais plus certainement, voir comment on ne fait que ressasser les mêmes thèmes et combien il faut écrire et écrire et écrire encore avant de vraiment écrire.

En effet, après 20 ans, quelques mois plus tard, paraît mon premier vrai roman, celui qui me fera connaître, ou plutôt reconnaître, comme un auteur — jusque là j’étais au mieux un amateur, même si j’avais déjà publié quatre ouvrages (mais numériques) et GEnove (mais autoproduit) : ceux-là ne comptaient pas.

J’ai découpé le travail en dix parties, la dernière regroupant plus de carnets car, entretemps, il y a la publication en ligne très soutenue, donc une grande partie des textes sont déjà présents.

 

Table

01 : carnets 1-5 (1994-1998)
02 : carnet 6 (1998-1999)
03 : carnets 7-9 (1999)
04 : carnets 10-15 (1999-2001)
05 : carnets 16-18 (2001-2003)
06 : carnets 19-21 (2003-2006)
07 : carnets 22-24 (2006-2008)
08 : carnets 25-27 (2008-2009)
09 : carnets 28-30 (2009-2011)
10 : carnets 31-37 (2011-2014)

 

Index

Ce travail fastidieux et bouleversant par certains côtés, permet d’actualiser l’index, qui devrait désormais être à jour, et mis à jour à chaque nouveau carnet achevé.

 

Chronologie

Ce travail permet aussi de resituer les choses selon les trois dimensions du territoire : habiter, travailler, aimer.

Circulez