Spoon River 68

8 mars 2012




Spoon River, la Rivière Cuillère, ce sont des dialogues des habitants du village qui porte ce nom. Tous : morts. Pour le sommaire des chansons, c’est ici.


Robert Southey Burke

J’ai dépensé tout mon argent pour essayer de te faire élire maire,
A.D.Blood.
Je n’ai pas tari d’admiration pour toi,
tu étais pour moi l’homme pratiquement parfait,
tu as dévoré ma personnalité,
l’idéalisme de ma jeunesse,
la force d’une noble fidélité.
Toutes mes espérances pour ce monde,
toute ma foi en la Vérité,
se sont fondues dans la chaleur aveuglante
de ma dévotion pour toi,
et devinrent ton image.
Alors, quand j’ai découvert ce que tu étais :
que ton âme était médiocre ;
que tes paroles étaient fausses ;
comme tes dents étaient de porcelaine bleutée,
et tes boutons de manchette de celluloïde,
alors j’ai haï l’amour que j’avais éprouvé pour toi,
je me suis détesté, je t’ai détesté,
à cause de mon âme perdue, me ma jeunesse dévastée.
Je le dis haut et fort, à tous, attention aux idéaux,
attention à ne pas pas distribuer votre amour
à aucun homme vivant.

< PrécédentSuivant >


58 total views, 1 views today

Tagged , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>