Spoon River 66

6 mars 2012




Spoon River, la Rivière Cuillère, ce sont des dialogues des habitants du village qui porte ce nom. Tous : morts. Pour le sommaire des chansons, c’est ici.


Sexsmith le dentiste

Pensez-vous que les odes, les sermons,
et les cloches qui sonnent,
et le sang des vieux et des jeunes,
martyrs de la vérité qu’ils ont vu,
avec des yeux éclairés de la foi en Dieu,
ont accompli les grandes réformes du monde ?
Pensez-vous que l’hymne de guerre de la République
se serait fait entendre si la richesse, esclave
n’avait couronné le dollar dominant,
malgré la machine égreneuse Whitney,
malgré le vapeur et les laminoirs et l’acier
et le télégraphe et le marché libéré du travail ?
Pensez-vous que Daisy Fraser
aurait été expulsée et chassée
si l’usine de canettes n’avait pas eu besoin
de sa petite maison et du terrain autour ?
Pensez-vous encore que la salle de jeux
de Johnnie Taylor, et le bar de Burchard,
auraient fermé si l’argent perdu
et l’argent dépensé à boire n’étaient pas revenus,
en les fermant, à Thomas Rhodes,
pour vendre plus de chaussures ou de couvertures,
de manteaux pour les enfants et de berceaux de chaîne dorée ?
En vérité, un principe moral est une dent cariée
qui doit être obturé d’or.

< PrécédentSuivant >


53 total views, 1 views today

Tagged , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>