Spoon River 147

26 mai 2012




Spoon River, la Rivière Cuillère, ce sont des dialogues des habitants du village qui porte ce nom. Tous : morts. Pour le sommaire des chansons, c’est ici.


Roy Butler

Si la très informée Court Suprême d’Illinois
pouvait parvenir au secret de toutes les affaires
comme dans les affaires de viol
ce serait la plus grande court du monde.
Un jury composé pour la plupart de voisins, avec Weldy “le dur”
comme président, m’ont jugé coupable en dix minutes
et deux votes dans l’affaire suivante :
Richard Bandle et moi on s’est accrochés au sujet d’une clôture,
et ma femme et Mme Bandle se sont disputées
pour savoir si Ipava était plus jolie que Table Grove.
Un matin je me réveille plein de l’amour de Dieu
débordant de mon cœur, alors je vais trouver Richard
pour régler l’histoire de la barrière dans l’esprit de Jésus-Christ.
Je frappe à la porte, sa femme ouvre ;
elle sourit et me demande d’entrer, j’entre —
elle claque la porte et se met à crier
« Enlève tes mains de là, salaud ! »
Son mari entre à ce moment-là.
J’ai agité les mains, bouche bée.
Il alla chercher son fusil, et moi je me suis enfui.
Mais ni la Cour Suprême ni ma femme
n’ont jamais cru une seule de ces paroles.

< PrécédentSuivant >


42 total views, 1 views today

Tagged , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>